Classe Verte

Aller en bas

Classe Verte

Message par X le Dim 27 Déc - 17:26

Il marche, sauter, tombe et meurt. C'est l'homme, qui traine son
histoire, plusieurs centaines d'années, de souffrances, d'émotion et
d'histoires. Il s'était rapidement battu avant d'arriver allonger. Il
avait gagner, mais maintenant il était allonger. Pourquoi les gens
cherchaient ils à l'ennuyer ? Chaque rue était une menace, lieu public,
un danger... X était allongé dans une herbe, verte, les insectes
curieux s'approchaient, attirés par l'odeur et les effluves
délicieuses, c'était un parfum de femme, un désodorisant nonchalant ?
Peu importe, cette odeur était peinte, en forme d'aile sur son corps,
celui de X. Le ciel agressif, les yeux du garçons s'y perdaient, les
nuages se cognaient, traversaient sa vue, oubliaient la priorité. Les
feux étaient bleus, il n'y avait pas de gendarme. Non personne, la
plaine ou X était, était vide et agréable. Une grosse fraicheur, celle
de l'absence de présence. Fermant les yeux, se rappelant, l'écharpe
volait, il y avait du vent, c'était agréable. Les méandres d'un jeune
garçon, torturé dans l'âme, écorché vif... Il était encore en classe
verte, tout jeune. Un vilain, qui se prenait pour Dieu, ressemblant
plus à un Icare, ce sera son nom... Il ne persécutait pas seulement la
petite consonne de 10 ans, d'ailleurs, habituellement il ne persécutait
personne. Cette époque était plus douce que nos jours, Icare venait en
classe verte, c'était la tradition des classes de CM2 de l'école
Koening, X aussi... Toute la classe était là, la console de Ayakaki de
même. Il ne s'appelait pas encore X, il était jeune et << Ayakaki ? >> ;
<< Présent ! >>
C'était la rare fois ou la consonne avait parlé. Entouré, dans
le dortoir c'était insupportable. Ayakaki s'ennuyait. De plus, il était
frustré de la présence des autres. Icare volait les desserts de la
cantine, personne ne disait rien, personne ne surveillait. On devait se
taire et écouter. Écouter puis se taire. C'était le shéma un peu trop
classique de cette vie futile. Ayakaki avait attrapé un insecte un peu
trop original, au tableu il partit, fut regardé et expédié à sa place.
Mais il avait rougi d'être autant regardé, admiré... Surtout d'elle ♥️
Le soir Icare embêtait encore. Mais cette fois, ce fut le tour d'elle.
<< Vous allez tous me donnez vos desserts !
>> Icare était gros et grand, c'était l'ombre dont on a peur en
s'approchant. J'écoutais et je me taisais, c'est une contemplation
douce et atroce. Une peinture stoïque et vivante, la vie ! Tout le
monde avait donné le dessert, Ayakaki un peu plus difficilement. Il
m'avait prit par le coup et faisait de moi son ami, il était admiratif
de ce dessert lui aussi, mais différemment... Et, elle ! Elle avait
refusée ! Elle ne voulait pas. Icare la poussa au sol, la fit tomber
elle et son dessert. Il était à mes pieds... << Prend lui son dessert !
>> lança Icare à Ayakaki. Mais la douleur recouvrait son corps,
le bleu colorait sa peau. Les pleurs vinrent, le déception, la
tristesse. Mais pas la solitude, elle était là, elle, elle et son
dessert. Le petit Ayakaki avait souffert, mais au plus profond de son être, grandissait un sourire. Il avait résisté comme il avait pu, sans
faiblir ou céder. Il n'avait pas pris le bonbon et avait tenu
bon. Le petit Ayakaki, le grand X. Ils comprenaient,
c'était parce qu'ils aimaient le bien et ce monde, que lui, ce
monde corrompu il les rejetait.
avatar
X

Messages : 78
Date d'inscription : 25/12/2009

Fiche Technique
Rang : C
Style de combat:
Boîtes:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum